Mode nuit

Thrustmaster TCA SideStick Airbus Edition – un T16000 civil

Thrustmaster  TCA SideStick Airbus Edition – un T16000 civil

 Thrustmaster TCA  SideStick Airbus Edition : « Le civil ca vous gagne » 

« Troisième version orientée simu civile » du très bon T16000 M »

Thrustmaster (suivant de près les futures sorties logiciels) ne pouvait pas rater l’arrivée prochaine de FS 2020, attendu par tous comme le sauveur de le simulation de vol civile, nous n’entrerons pas dans l’éternel débat X-plane vs FS … ici on tire des obus et on tue des avions… virtuels bien sur !!. 😉
FS 2020 étant bien sur également très attendu par les acteurs de hardware qui n’ont pas eu depuis longtemps de vraies occasions de sortir (et de nous vendre) de nouveaux périphériques de vols civils.
Comme vous le savez déjà Thrustmaster a récemment communiqué sur sa nouvelle gamme civile  TCA en partenariat avec Airbus, le Thrustmaster SideStick Airbus Edition (TSA pour simplifier la suite du test) vient donc inaugurer cette nouvelle gamme il sera suivit de sa throttle le TM TCA quadrant (à droite sur l’image de présentation).

Gamme Thrustmaster TCA

Gamme Thrustmaster TCA

Comme vous êtes malins et observateurs (règle 2 du bon community manager: flatter l’égo de ses lecteurs) le titre de l’introduction vous a déjà résumé une bonne partie du test, mais développons quand même.


Aparté

il y à 11 ans Thrustmaster nous sortait de derrière les fagots un très bon joystick grand public au prix abordable.
Il était équipé de la technologie H.E.A.R.T (Hall Effect AccuRate Technology™) technologie également employée sur le Hotas Warthog.
Vous trouverez ci-dessous le test complet du T16000M d’origine auquel le TSA n’apporte finalement que quelques améliorations orientées simu civil.

Reconnu par Checskix à l’époque comme « le meilleure choix pour commencer la simulation de vol » dans cette gamme de prix, il avait déjà reçu en 2016 un petit « refresh » et une très bonne throttle (TWCS) qui lui faisait défaut.

Le look

le stick 

Le TSA est un bien T16000 M refondu pour correspondre au nouveau terme marketing de « réplicat ergonomique ». Ce n’est pas un « réplicat » exact du manche de l’A320 mais il adopte un look et une ergonomie « fortement inspirés du modèle original ».
TM a donc repris le code couleur (base grise et stick noir) et à « adapté » la tête de stick via des blocs « boutons » amovibles  afin de permettre de placer le manche en position « Pilote ou Co-pilote ». car dans un avion de ligne le pilote se place à gauche et le Co-piliote à droite.
Pour faire simple  en ce qui nous concerne :  position gaucher ou droitier.

Le resultat n’est pas franchement « convaincant » mais si cela permet à certains pilotes virtuels de se croire aux commandes d’un A320 pourquoi pas chacun son kiff…
Attention le petit bouton rond n’est pas un track-ball mais juste….. un simple bouton.

Au final on se retrouve avec 2 boutons et un hat sur la tête de stick et un bouton + une gâchette sur l’avant.

 

Continuons sur le stick : exit les reposes pouces latéraux et le repose poignet que l’on pouvait configurer pour une position droitier ou gaucher.
Le repose poignée est maintenant fixe mais nouveauté il possède maintenant sur le devant un loquet mécanique amovible empêchant la rotation du stick sur son axe Z (palonnier).
Il faudra surveiller le vieillissement de ce dernier car étant en plastique il pourrait se fragiliser et prendre du jeu à la longue soumis aux contraintes d’utilisation des autres axes ( X et Y).
Mais il suffira juste de ne pas l’assigner si pas le besoin pour éviter des mouvements parasites. L’idée est par contre simple et efficace car ce loquet remplit parfaitement son rôle.

Les axes : « Les qualités de son géniteur sont toujours présentes. »

Nous avons 3 axes sur le stick X et Y (roulis et tangage) et un axe  Z en torsion du stick, pour simuler par exemple un palonnier.
Concernant la précision et le retour au centre du TSA, ce dernier reprenant sans y toucher la technologie H.E.A.R.T du T16000 M (accéder au test de ce dernier) on reste dans du bon, du très bon. Les qualités de son géniteur sont toujours présentes.
Nous avons toujours un échantillonnage de 16000 valeurs sur chaque axes et un retour au centre parmi les meilleurs du marché.
Constat déjà salué lors de sa sortie :

« Ses atouts sont sa précision diabolique et le feeling du manche  »
« le système ne souffre d’aucun jeu, d’un retour au neutre exemplaire (le meilleur que j’ai testé toute tranche de prix confondu) et le système rotule ressort unique offre des sensations exemplaire, une résistance franche mais sans nuire à la souplesse, aucune gène au mouvement : une réussite. »

Que rajouter de plus ?

La base 

A part sa couleur, quelques marquages blancs et la perte des effets d’éclairages il faut se tourner vers la petite manette des gaz pour trouver une évolution, « une fonctionnalité majeure » d’aprés TM.
Si vous avez parcouru le test du T16000 M vous savez déjà ce que l’on pense de cette partie du Joystick, course trop courte engendrant une utilisation compliquée sur les simus d’hélicos et de certains chasseurs pointus sur la gestion des gaz.
TM n’a pas revu cette partie mais a ajouté un « bouton virtuel » (qu’on ne voit pas) en début de course de la manette des gaz, afin de simuler (si vous mappez le bouton) un passage en mode reverse . Il est activé par la position de la petite manette des gaz en butée arrière.

Petit rappel Reverse:  système mécanique qui « inverse » le flux de poussée des réacteurs/moteurs pour freiner l’avion plus rapidement durant la phase d’atterrissage.
IRL il faut surmonter une ou plusieurs butées mécaniques qui empêchent son déclenchement ou son activation  inopiné

Conscient que la proximité directe de ce bouton avec la course des gaz est potentiellement dangereux pour le pilotage de l’avion (activer par erreur les reverses en approche ou en plein vol, vous assure un retour sur terre rapide et définitif ..). TM a placé un « petit, très léger » cran mécanique » avant ce bouton pour tenter de remédier à ce petit défaut d’ergonomie.
Autant vous le dire tout de suite ce cran ne vous empêchera pas de passer « reverse »il vous préviendra juste que vous l’avez déjà fait :).
Comment une bonne idée sur le papier peut l’être un peu moins en vol virtuel ..

Sinon la base est stable (on peut même la viser dans un cockpit) et vous offre 12 boutons programmables directement via vos simulateurs ou en profitant du logiciel Thrusmaster TARGET avec lequel le TSA est totalement compatible et intégré !

 

Conclusion:

Le TSA est une version redessinée du T16000 M qui reste pour nous la référence des stick dans cette gamme de prix.
Excepté le blocage de l’axe Z (palonnier) le reste des ajouts sont surtout cosmétiques et  destinés à séduire les futurs fans de FS 2020.

Proposé au même prix que le T16000 M : €69.99 prix public,  le TSA reste un trés bon choix pour le simer débutant ou manquant de budget.
L’idéal étant de lui adjoindre une TM TWCS ou la future TM quadrant  qui promet d’être la vraie nouveauté de la rentrée.
A vous de choisir entre la version civile ou militaire du T16000 suivant vos préférences :  dans les deux cas le joystick fera le job pour cette gamme de prix.

7.5
Déclinaison civile d'une référence

Summary

2 Comments
  1. seb
    08/07/2020 at 00:16

    on ne perd pas de boutons sur le stick. en effet, le bouton N°2 se retrouve déplacé au dessus de la détente, cf. le manuel: http://ts.thrustmaster.com/download/accessories/manuals/TCA_Sidestick/TCA_Sidestick_AE_User_Manual.pdf

  2. Ghostrider
    08/07/2020 at 14:22

    Et bien tu as raison mais il est tellement mal « signalé » que nous sommes plusieurs être passé a coté.
    Je corrige le test
    Thx

%d blogueurs aiment cette page :